Anti mousse toiture : Comment bien choisir et à quel prix ?

Au fil des ans, une toiture se salit et se recouvre de mousses. Un nettoyage de toiture est recommandé tous les 5 à 10 ans pour prévenir un souci d’étanchéité et l’aider à durer dans le temps. Le produit anti-mousse détient les éléments qui dessèchent ces résidus verts et prolonge la perméabilité du toit. Plusieurs critères conditionnent son efficacité et son choix.

Quel est le prix d’un produit anti-mousse toiture ?

Les prix sont très variables. Le montant moyen d’un bidon de produit anti-mousse se situe entre 20 € à 120 € selon son volume et sa concentration. Le prix moyen au litre est compris entre 4 € et 23 €. Le traitement prêt à l’emploi est souvent plus cher. Quant à l’anti-mousse concentré, il possède une capacité de traitement de 10 m² à 20 m² par litre.

Comment choisir son produit anti-mousse toiture ?

La vitesse d’action

Il existe deux types de traitement anti-mousse : à action lente et à action rapide.

Le traitement à action rapide est souvent employé pour les toitures très sales. Après un temps de pose rapide (moins d’une heure en moyenne), le produit fongicide et anti-mousse est nettoyé à l’aide d’un arrosage sous pression.

Mais si la toiture est fragile parce qu’ancienne ou en ardoise par exemple, il sera peut-être préférable d’opter pour une action lente.

Ce procédé renouvelle son action de protection à chaque nouvelle pluie pendant plusieurs semaines. L’eau mélangée à l’antimousse se fixe dans les porosités et détruit les mousses efficacement et durablement. Si vous choisissez la méthode par action lente, soyez attentif à la météo : pas de pluie de préférence entre 48 à 72 heures pour permettre au démousseur d’agir.

Produit prêt à l’emploi ou avec dilution

L’anti-mousse prêt à l’emploi comprend déjà l’eau. Ses bidons sont plus volumineux à transporter. Il est souvent plus onéreux au litre. Mais vous ne risquez pas de faire d’erreur de dosage lors de la préparation du produit. En contrepartie, l’anti-mousse concentré est plus économe et traite plus de surface.

La couverture de toiture

Selon le matériau de votre toit, le produit anti-mousse et les techniques seront différentes.

Les toits en ardoises naturelles et artificielles supporteront mal l’utilisation de l’eau de javel, chlore et tout produit démousseur en contenant. L’eau de Javel provoque la porosité des tuiles et leur perméabilité. Elle laisse également des traces blanches inesthétiques sur l’ardoise. Sous une haute pression de l’eau, les ardoises peuvent facilement s’écailler. Il faut alors mieux éviter ces méthodes.

Les ardoises artificielles sont, elles, plus fragiles aux actions de démoussage. Il est recommandé de compléter leur nettoyage d’un traitement hydrofuge ou d’une peinture de protection.

L’eau de javel et le chlore attaquent l’imperméabilité de tuiles de toute nature : terre cuite, béton, shingle…

Important : Des toits de maisons plus anciennes sont encore en ardoise amiantée ou en fibrociment avec amiante. Dans cette situation, vous devez faire appel à un couvreur professionnel. Matériau interdit depuis plus de 20 ans, vous risqueriez de libérer des fibres d’amiante dans l’air et de polluer dangereusement l’environnement proche. Ce type de nettoyage s’effectue selon des normes de sécurité strictes protégeant à la fois la toiture, l’environnement de la maison (végétation et voisinage), ses occupants et les techniciens en intervention.

Dangerosité du produit

Les produits fongicides et anti-mousses vendus dans le commerce contiennent couramment des produits chimiques nocifs pour l’environnement (végétaux, bassins aquatiques, animaux domestiques, nous-mêmes). Plus ils sont concentrés, plus ils sont nocifs. Leur manipulation doit rester prudente.

Vous devez utiliser des EPI (Équipements de Protection Individuelle). Leur inhalation est toxique. Vous devrez porter un masque. Ils peuvent provoquer des brûlures. Porter des lunettes vous protégera de projections accidentelles comme un coup de vent. Il est préférable d’enfiler des gants de protection chimique ou pour produits corrosifs.

Mais vous pouvez opter pour un traitement anti-mousse naturel et biodégradable, sans danger pour la santé.

Malgré tout, quel que soit le produit anti-mousse utilisé, concentré, biodégradable, à action lente ou action rapide, n’utilisez pas l’eau de pluie récupérée pendant cette période pour arroser vos plantes. Les lichens et mousses tombés progressivement dans votre récupérateur viendraient souiller son eau.

Comment appliquer un produit anti-mousse sur sa toiture ?

  • Diagnostiquez l’état du toit avant de commencer son nettoyage. S’il est très sale et attaqué par la mousse, un produit anti-mousse à action rapide sera plus adapté. Le nettoyeur basse-pression apportera une action supplémentaire sans endommager le matériau.
  • Préparez l’action de l’anti-mousse en grattant et brossant les mousses, les lichens les plus épais et les couches de salissures. Il est essentiel que le produit pénètre bien le matériau de la couverture (tuiles, ardoises). N’oubliez pas de nettoyer les gouttières (débris de végétaux et feuilles) pour permettre la bonne évacuation du produit anti-mousse.
  • Pulvérisez ensuite de bas en haut pour obtenir une application régulière.
  • Rincez le toit de haut en bas cette fois, si vous employez l’antimousse à action rapide. Si vous utilisez l’eau de pluie pour arroser votre jardin, il est préférable de détourner les gouttières le temps du traitement et dans les jours suivants, pour éviter d’utiliser une eau polluée.

Pourquoi appliquer un produit anti-mousse sur sa toiture ?

Le terme « mousse » est souvent employé pour désigner les résidus verts et dépôts visibles sur les toitures. Derrière cette dénomination, se rassemblent les mousses vertes en relief, les lichens d’aspect grisâtre et peu épais, les micro-algues et les salissures.

Une toiture a besoin d’être nettoyé en préventif tous les 3 à 5 ans selon le climat et l’humidité de la région. Si la mousse s’installe rapidement, il faudra envisager un traitement anti-mousse tous les ans.

Si les mousses ne sont pas régulièrement supprimées, le toit ne joue plus correctement son rôle de protection. Le souci n’est pas uniquement esthétique. Les mousses et lichens s’étendent et attaquent progressivement la perméabilité de la couverture. Les mousses se gonflent d’eau comme des éponges. Elles conservent l’humidité en contact permanent avec la toiture. L’eau s’infiltre alors doucement sous la couche d’isolation. Certaines mousses situées sous les tuiles les bougent et des fuites d’eau apparaissent au fur et à mesure. Progressivement, l’humidité s’installe dans les combles et si la ventilation est mauvaise, des champignons se développent. Progressivement, la charpente, à son tour, prend l’eau. La pourriture attaque enfin la résistance mécanique du bois de la charpente.

Quand appliquer un traitement anti-mousse sur sa toiture ?

Le printemps est la période propice pour effectuer le nettoyage des mousses soi-même. Un anti-mousse à action lente a besoin de temps pour agir. Il sera inutile s’il s’évapore trop vite sous l’effet de chaleurs estivales ou s’il s’écoule trop rapidement dans les gouttières à cause de pluies prématurées. Le vent peut freiner vos efforts. Le produit peut se disperser et être insuffisant pour agir. Certains sont nocifs. Il faut éviter sa dispersion sur les végétaux et voisinages environnants.

Conclusion

Pour résumer, pour choisir votre anti-mousse toiture, il faut tenir compte de :

  • la superficie à traiter,
  • le type de couverture,
  • le niveau de salissure,
  • l’exposition répétée à l’humidité,
  • la rapidité de résultat,
  • votre budget.

Cependant, nettoyer sa toiture n’est pas sans risque. Gardez en tête que les chutes sont possibles. Des chaussures antidérapantes ne sont pas suffisantes pour assurer votre sécurité. Les couvreurs professionnels travaillent avec des harnais et des pulvérisateurs à perches (lances télescopiques) de plusieurs mètres. Ils identifient la nature des mousses envahissantes et les éventuels dégâts matériaux. Ils possèdent des techniques de traitement rodées. Enfin, ils maintiennent les gestes de sécurité adaptés au travail en hauteur.

Nettoyage toiture : Comparateur de devis